Bienvenue sur le site de

L'association des directeurs
des caisses d'assurance maladie

Vous êtes ici :

Maryline Lambert, directrice de la CPAM de la Vienne

MarylinLambertEn quelques mots, quel est votre parcours professionnel ?

En 1992, à la sortie de la XXXème promotion de l’EN3S, j’ai rejoint les équipes chargée des établissements de la CARSAT des Pays de la Loire.

Passionnée par la branche maladie, je me suis rapprochée de l’Océan Atlantique à Saint Nazaire où j’ai découvert les fonctions d’agent de direction centré en particulier sur les prestations, la relation clients et la gestion du risque pendant 13 ans.

Au moment de la fusion avec la CPAM de Nantes, j’ai intégré la CPAM de la Vendée en tant que directrice adjointe avant d’avoir le plaisir d’être retenue au poste de directrice de la CPAM de la Vienne 8 ans plus tard.

C’est votre premier poste de directrice. Quelles sont les priorités que vous vous donnez ?

Comme chaque directeur, j’ai été conduite à réaliser un autodiagnostic dans le contexte particulier de la mise en place du TRAM et de la construction de la région Nouvelle Aquitaine.

Mes priorités en arrivant étaient à la fois d’améliorer les résultats de la caisse sur le champ de la GDR, des fraudes et de la prévention tout en accompagnant le personnel fortement impacté par le TRAM, les fermetures du laboratoire du CES et de l’espace santé active ainsi que la fin de la mission DCGDR de l’ancienne région Poitou Charente.

Pourquoi avez-vous fait le choix d’adhérer à l’ADCAM ?

Avant toute chose j’ai adhéré à l’ADCAM car je fais pleinement confiance en son président que je connais bien ! Je trouve également intéressant de réfléchir entre pairs sur nos évolutions et partager nos préoccupations. A ce titre j’ai beaucoup apprécié le colloque organisé par l’ADCAM en janvier dernier sur « l’Assurance Maladie en 2025 ».

Enfin je pense qu’il est important que les directeurs fassent entendre leur voix notamment avant la sortie de textes impactant l’Assurance Maladie.